LE CIRQUE VOLANT

Forum du jeu Wings of Glory / Wings of War (Le Cirque Volant a 11 ans)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [partie] Bordeaux 3 avril 2004 : ciel de Champagne 1918

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
foxbat
Caporal
avatar

Nombre de messages : 85
Date d'inscription : 14/03/2009

MessageSujet: [partie] Bordeaux 3 avril 2004 : ciel de Champagne 1918   Sam 4 Avr 2009 - 18:40

Hier soir, combat chez Stef2! Stef1 avait aussi porté ses avions (le Spad de Fonck et le Fokker de Kempf ), j'ai mis sur pied un petit scénar : les 2 Spad (j'ai Baracca ) contre le D VII de Schäfer (pas pu trouver un autre au magasin, hélas... ).
Nous avons tiré au sort les avions : Un SPAD pour moi et pour Stef1, le Fokker pour Stef2. Nous partons face à face sur une longue table assez étroite, pour décire le champ de bataille. Nous jouons les règles de base, sans critiques ni altitude, mais avec l'option "poursuite".

C'est le printemps 1918, une patrouille de chasseurs alliés rencontre, du côté d'Epernay, un appareil allemand non identifié. A 2 contre 1, les SPAD se rapprochent, tandsis que, curieusement, l'Allemand ne fuit pas le combat.
En quelques tours, les avions arrivent au contact. Profitant de la maniabilité supérieure de son Fokker, Schäfer fait un virage serré vers la gauche et ouvre le feu sur Fonck qui riposte, tandis que cet âne bâté de Barraca, anticipant que le Fokker tenterait de se glisser derrière eux, s'est offert en phase 3 un Immelmann... Il va sans dire que le tour suivant, continuant tout droit, il est dans le champ de tir du Fokker, tandis que Fonck dégage comme il peut. Mais hop, un 2ème Immelmann, tandis que le Fokker dégage sur la gauche, et il est en position révée pour plomber le Fokker. Les balles ratent leur cible (2 cartes, 2 x0!!). Nous assistons alors à un combat tournoyant, les Alliés, sans se concerter, se débrouillant en alternant Immelman et virages, pour dégager ou menacer le Fokker à tour de rôle. Le résultat ne tarde pas à se faire sentir, le Fokker accumule les cartes de dégâts, et des tous apparaissentun peu partout sur son fuselage. Le SPAD de Fonck, lui aussi, accuse une certaine fatigue tandis que celui de Baracca, apparemment sous la haute protection de la Madone, ne se retrouve quasiment jamais sous le feu des Spandau. Mais voila que le Fokker se rapproche, les 2 appareils sont sur un cap réciproque! Des trous apparaissent sur les ailes et la carlingue des 2 adversaires, et Baracca peut avoir un aperçu du bleu du ciel à travers les déchirures de son plan supérieur (4 points, ouch! ). La rapidité du SPAD le met vite hors d'atteinte, tandis que Fonck et Schäfer, à leur tour, échangent des pruneaux! L'as allemand est désavantagé dans l'échange, et Fonck dégage à son tour! L'avion allemand est troué comme une écumoire, et fume autant que l'Etna! Schäfer tente une dernière manoeuvre, et évite les Lewis de Fonck... va-t-il réussir à fuir? Non, car Baracca, par une manoeuvre audacieuse, réussit à le replacer face à ses canons, et l'envoie au tapis d'une rafale à limite de portée. Le Fokker désemparé sombre dans la couche nuageuse qui miséricordieusement voile ses derniers instants à ses vainqueurs.  yellow plane

Nos commentaires : à l'évidence, la partie était déséquilibrée en faveur des SPAD. Ils sont peu maniables, certes, mais très résistants et rapides, ce qui leur permet de se mettre vite hors de portée ou de revenir à fond les manettes d'une position de hors jeu. Alterner les tours de virage (j'ai souvent utilisé 3 virages du même côté ) ou la combo de 2 Tout Droit + 1 Immelmann permet d'éviter de déconcerter suffisamment l'adversaire apparemment. Contre un adversaire expérimenté, ça doit avoir ses limites, mais ça exploite au maximum l'avantage vitesse du SPAD. Pour rééquilibrer, j'aurais pu accorder un + 1 au tir au Fokker (en fait, lors de notre précédente séance encore à 2 contre 1, je l'avais fait), ou permettre d'autres avantages à l'isolé (3 "poursuites " pendant la partie sans être en cette position)... malgré tout, on s'est bien amusé, et c'est là l'essentiel. Le point fort de WoW, à notre avis, est la simplicité de la règle alliée à l'impression de piloter vraiment que donnent les cartes de manoeuvre. Certes, le mouvement ne peut être "optimisé", mais au lieu de faire des calculs froids, le joueur se pose les questions d'un combat aérien.Que va-t-il faire? Virage ou Immelmann? Et ça, c'est extraordinaire! Je suis un vieux briscard, j'ai déjà testé des règles de dogfight, et c'est la première où j'accroche vraiment.  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[partie] Bordeaux 3 avril 2004 : ciel de Champagne 1918
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» partie 1er avril ( cest pas un poisson d'avril)
» IRL Bordeaux le 24 avril
» "Ovni dans le ciel de Paris" partie 1
» Vue Du Ciel ....
» [Rio de Janeiro - Santos Dumont / avril 2009] 1ère Partie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE CIRQUE VOLANT :: WINGS OF GLORY : LE JEU :: Règles et scénarios :: Scénarios, compte-rendu de parties et règles additionnelles-
Sauter vers: